De la numérisation au centre d’expertise de la sculpture médiévale

La recherche au musée M

M – centre d’expertise

Le musée M, qui a parcouru un chemin impressionnant dans le domaine de la conservation et la gestion des objets d’art, est brandi en exemple dans le paysage muséal flamand. Nous possédons par exemple un dépôt muséal de pointe, étudions les pièces de notre propre collection, avons restauré depuis 2006 plus de 200 œuvres et nous nous attelons à numériser les pièces en notre possession. Cela nous permet non seulement de gérer et conserver nos œuvres de manière optimale, mais aussi de les présenter au public. Plusieurs projets de recherche sont actuellement en cours.

INVENTAIRE ET EXPOSITION NUMÉRIQUE

Des documents pour demain

La collection du musée M compte plus de 20.000 documents. Dans les années à venir, nous allons améliorer leurs conditions de conservation. C’est une occasion inespérée de dresser l’inventaire et de numériser pour la première fois l’ensemble de la collection. La première phase sera achevée fin 2018. Nous nous concentrerons ensuite sur l’exposition numérique de ces œuvres, pour que chacun puisse consulter en ligne les trésors que renferme notre collection.

CENTRE D’ÉTUDE ARDS

Louvain, centre de la sculpture

Au Moyen-Âge, Louvain était un haut lieu de la sculpture. Fort de sa riche collection de sculptures du Moyen-Âge et de la Renaissance, dont la réputation a dépassé les frontières, le musée M a acquis une grande expertise des techniques et du symbolisme de la sculpture et de l’art de ces époques. C’est pourquoi le musée M a créé en 2015 le centre d’étude et réseau international Ards, qui stimule la recherche autour de la sculpture médiévale.

L’art de l’image

Exposer des œuvres, c’est tout un art. Notre musée est en permanence attentif aux tendances muséales internationales, et nous étudions les manières de mieux présenter notre collection. Comment le public appréhende-t-il une œuvre d’art? Et quel rôle les musées peuvent-ils jouer dans cette perception? Voilà quelques-uns des thèmes abordés dans le projet d’étude Beeldgeletterdheid (trad. litt.: l’Art de l’Image). Dans ce cadre, nous travaillons avec la KU Leuven et un réseau international de chercheurs. En juin 2017, vous pourrez découvrir les premiers résultats avec une présentation totalement neuve de la collection.

Vers un musée transhistorique

Le musée M abandonne la muséographie d’histoire de l’art, qui présente côte à côte les différents styles et périodes, au bénéfice d’une approche transhistorique, qui réunit l’art d’hier et d’aujourd’hui pour les mettre en face-à-face. Cela implique beaucoup plus que simplement accrocher des œuvres les unes à côté des autres. Nous étudions notamment avec le Frans Hals Museum de Haarlem la manière de créer du sens afin de créer une plus-value pour le visiteur.